Stéphane Kowalczyk : Marc.

Marc est un homme qui ne pardonne pas Jeanne.

C’est un homme qui a choisi le chantage au silence pour pousser Jeanne à la rupture.

 

La problématique de Marc est simple.  

Peut-il encore aimer Jeanne sans ce rapport de force ?

 

L’état d’esprit de Marc est la quintessence même du malaise éprouvé. Devenu muet face à Jeanne, dans un premier temps sous le choc de son acte, il s’est vite mit à adopter cette forme atroce de chantage affectif : le silence, le jugement dans ses yeux, avec l’utilisation systématique de son iPhone filmant Jeanne. Ecran, jugement, mise à l’index ou recherche de la beauté ? Marc ne sait plus très bien. Cet objet est devenu le symbole de la désintégration de sa psyché brisée. Malentendu au départ, l’acte de Jeanne est devenu son prétexte pour culpabiliser Jeanne.  

Il ne sait pas bien pourquoi. Ses doutes, son âge, sa situation professionnelle, tout cela a mélangé, bousculé ses émotions et complètement perturbé sa lucidité et son rapport au pouvoir. 

voir son site 

 

Stéphane Kowalczyk est surtout reconnu en tant que réalisateur narbonnais. Il se prête parfois à l’interprétation de personnage devant la caméra.